preloder

Le blog  

RETOUR

Arête Ouest de l’Amoulat

3 septembre 2019

Voici une course parmi les 100 plus belles de Patrice de Bellefon qui saura ravir les pyrénéistes amoureux de l’escalade plaisir en haute montagne et au cœur de notre chère vallée d’Ossau.

Francine et Daniel, montagnards aguerris au pied sûr m’accompagnent aujourd’hui. Fidèles compagnons de cordée, ils sont la clé de la réussite d’une telle sortie, d’autant plus que la météo est avec nous aujourd’hui.

L’approche un peu fastidieuse et peu bucolique prend tous son sens lorsque l’on se retrouve aux lacs de Plaa Ségouné au pied de l’Amoulat. L’objectif sommital est en vue. Nous avons mis un peu moins de trois heures jusqu’au pied de la voie à un rythme tout doux. Cependant la montée à travers la station est très directe, et plutôt agréable car à l’ombre toute la matinée. Et quand on fait abstraction des remontées mécaniques, ce cirque de Gourette est tout de même d’une beauté spectaculaire.

Pour parler de la voie en elle même, elle propose une escalade relativement courte, très plaisante, jamais trop technique mais quelque peu engagée. Le large éperon de l’Amoulat au soleil à partir de la 3ème longueur offre une vue exceptionnelle sur la plaine, le piémont, le plateau d’Anouilhas et de l’autre côté, l’Ossau, le carré magique Lurien, Ariel, Palas, Balaitous, sans parler des sommets espagnols du Visaurin à la Peña Telera…

Les deux premières longueurs mettent dans l’ambiance, avec un caillou un peu délité, dans la deuxième notamment où il faut faire attention. Mais remonter ce boyau sculpté au fil des millénaires (et qui se protège très bien !) est un sacré voyage. Plus on s’approche du sommet et meilleure est l’escalade.

Le reste déroule au soleil sur un calcaire d’une adhérence de haut rang, un vrai régal. Il faut néanmoins avoir un peu de marge car sans être très dure , la progression est exposée du fait d’un calcaire très compact, peu protégeable, et de rares pitons très très éloignés. Attendez vous à grimper 10 à 15 mètres sans points. Mention spéciale pour la longueur cannelures et gouttes d’eau au dessus du relais lunule !!!

Pour rassurer les plus sceptiques et ceux qui sont refroidis à la lecture des compte-rendus camptocamp, le fameux passage en V au dessus de R3 passe très bien en posant bien les pieds, et concernant la descente, deux rappels de 50 mètres fraîchement renforcés nous déposent aisément à deux encablures du col au pied de la voie normale.

En somme une très belle course « à la maison » que l’on vous recommande vivement !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *